Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Kakinou Light

Kakinou Light

Mon Régime, Ma Perte de Poids, Mes Recettes Préférées découvertes sur Internet...

Mes cuisses se touchent, est-ce normal ?

Mes cuisses se touchent, est-ce normal ?

Mes cuisses se touchent est-ce normal ?

J’ai décidé d’aborder dans ce nouvel article cette question si fréquemment posée dans le carnet alimentaire de nos abonnés à la Méthode Chocolat. Peut-être que cette crainte des cuisses qui se touchent vous a également déjà traversé l’esprit mais sans jamais avoir osé en parler.

Cette question souligne d’autres interrogations plus profondes. Quelles assurances recherchent les femmes à travers cet indicateur ? Quelles réelles appréhensions y a-t-il derrière cette interrogation ? Voici mes pistes de réponse.

Nouvel indicateur symbole de minceur

Il ne suffit plus de détester la peau sous vos bras, votre double-menton, vos poignées d’amour, vos fesses ou vos mollets, vous devez désormais obtenir à tout prix ce que l’on appelle un «thigh gap», c'est-à-dire un espace entre vos cuisses.

Le « thigh gap » consiste à mesurer l’écart existant entre les cuisses. Le concept est très simple. Si cet écart existe, vous pouvez être rassurée, vous êtes mince et dans la tendance ! Si vos cuisses par contre se touchent, vous n’avez plus qu’à vous morfondre.

Pourquoi cette tendance est inquiétante ?

Voilà une obsession dangereuse, nous avions déjà l’IMC, le chiffre sur la balance, la taille 36 de pantalon, nous pouvons désormais ajouter, à mon grand regret, le « thigh gap ».

C’est la tendance

De nombreuses adolescentes à peine formées sont déjà adeptes. De véritables concours de « thigh gap » ont même désormais lieu sur les réseaux sociaux d’internet. S’inspirant de photos de stars ou de mannequins affichant des cuisses aussi fines que leurs poignets, certaines jeunes femmes, soucieuses de leur apparence, n’hésitent pas à clamer leur admiration pour le « thigh gap ». Pour elles, rien de plus esthétique que des cuisses qui ne se touchent pas.

Pourquoi est-ce inquiétant ?

  • Ces indicateurs mesurent un état de maigreur ou de minceur extrême plutôt préoccupant au niveau santé.
  • Ils donnent également l'impression que l’on pourrait maîtriser son corps à l’infini, ce qui est totalement faux. Cela reviendrait à se fixer des objectifs irréalistes par rapport au déterminisme génétique.
  • Pire encore, si l’on n’est pas capable de maîtriser la forme de son corps pour ressembler aux normes de beauté, nous sommes alors des personnes non estimables, involontaires et en échec.
  • Enfin, la malheureuse obsession « thigh gap » est surtout un nouvel indicateur de l’ère de l’obsession de soi.

Alors comment y remédier ?

C’est dans la tête

Revenons à la réalité ! Vous l’aurez deviné, le concept des cuisses qui se touchent est en fait un faux problème venant plus de la tête, de l'acceptation de son corps, qu’un réel défaut physique.

Les seules façons d’obtenir ce « tigh gap » si tendance sont :

  • D’être naturellement très mince (5 % de la population)
    • Je vous rappelle que la moyenne de taille de pantalon des françaises est le 40 !
    • Avoir les cuisses qui ne se touchent pas est plus une particularité des mannequins que de la majorité des femmes.
  • Avoir des troubles du comportement alimentaire, s’affamer et avoir un sérieux problème d’image corporelle en mettant toute l’estime de soi sur l’apparence physique.
  • Avoir quatorze ans et être impubère. Il est normal une fois le système hormonal féminin mis en place pendant la puberté, que le corps change. Il passe alors d’un corps filiforme de petite fille à un corps de femme tout en rondeur.

Alors si cette insatisfaction chronique vous rend morose et surtout ne fait pas disparaître comme par enchantement la zone de conflit, la solution est bien d’arriver à prendre suffisamment confiance en vous pour oser sortir en short et en maillot de bain cet été.

Monica Bellucci, Scarlett Johansson, Laetitia Casta, Beyonce, Jennifer Lopez… n’ont pas cet espace entre leurs cuisses et sont considérées comme les plus belles femmes de la terre.

L’activité physique

On peut avoir la cuisse ronde mais ferme, donc pour les plus combatives, il y a la solution de l'activité physique.

Une meilleure confiance en soi

Et les jours de défaillance, rappelez-vous de votre copine Caroline : silhouette en "bouteille d’Orangina", des hanches plutôt rondes et des cuisses qui se touchent. Elle était pourtant votre copine la plus complimentée !

S’il est tristement évident que l’obsession de la maigreur n’est pas prête de disparaitre, je vous pose la question: croyez-vous vraiment que ce sont trois centimètres à l’intérieur de chaque cuisse qui vont se dresser entre vous et le bonheur ?

Alors peut être qu’un jour vous aurez une vue suffisamment globale et apaisée de vous-même pour ne plus vous juger et faire l’amalgame entre deux plans opposés, le physique et la personnalité. Appréciez vous dans votre intégralité ! Oui mesdames, et si c’était cela la clef ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

'; var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', '']); _gaq.push(['_trackPageview']); _gaq.push(['_trackPageLoadTime']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? '//ssl' : '//www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();